Maputo-Mozambique [Mozambique]

17/18 Le jonglage transcendé par des rythmes percussifs, des danses et chants rituels

Projet

Perle de l’Océan Indien, Maputo est la capitale et la plus grande ville du Mozambique. Mais ce nom portugais désigne aussi un ensemble de jeunes artistes formés en 2011 par le Français Thomas Guérineau, jongleur professionnel.

Le jonglage n’étant pas historiquement une pratique africaine, il s’agissait de l’expérimenter auprès d’artistes mozambicains afin d’en observer le résultat. Un travail soutenu a été mené à l’initiative du Centre Culturel Franco-Mozambicain, en jonglage mais aussi en musique, danse et création d’instruments permettant la présentation, trois ans plus tard, dans le cadre du festival Africolor, de «Maputo-Mozambique».

Thomas Guérineau nourrit son univers de son intérêt pour les arts extrême-orientaux et d’Afrique subsaharienne. L’écriture s’articule autour du rapport entre improvisations dansées, percussions vocales, jonglage de balles, de sacs en plastique, et autres manipulations de rhombes (instrument à vent primitif) en générant des images sonores et corporelles qui soulignent la liberté et la fluidité dans laquelle se meuvent les artistes.

«Maputo-Mozambique» questionne les enjeux de certains rites et traditions artistiques africains, plus particulièrement mozambicains à travers le mouvement, la jonglerie, le chant et la percussion.

Primaire / Secondaire

Mars 2018

www.thomasguerineau.com/maputo-mozambique

Artistes

Exploitation pédagogique

– Le Mozambique : notions géographiques, historiques, socio-politiques ;

– Rituels mozambicains ;

– La jonglerie : histoire et orientations.

Centres régionaux

Tournées JM

Découvrez les projets qui ont travaillé avec les JM

Consultez en ligne

Programmation 17/18

Découvrez les artistes en tournée cette saison

Consulter en ligne